Yao le messager

“Défoulez-vous, ou prenez nos places, vous comprendrez mieux nos amertumes” – Yao

Il y a un an, je rencontrais Yao, gardien de nuit togolais dans un hôtel de Dakar. En quête d’un avenir meilleur, Yao a quitté son pays il y a dix ans, partant à “l’aventure” au Bénin, au Nigéria, au Burkina Faso ou encore au Mali avant d’arriver au Sénégal. Il a effectué le métier de gardien dans nombre de ces pays où il a connu, sous des formes différentes, l’exploitation et le manque de considération. Beaucoup de gardiens n’osent pas témoigner à découvert de peur des représailles. Yao a souhaité le faire, conscient des risques mais surtout conscient que sa parole aurait valeur d’encouragement pour ses confrères en Afrique de l’Ouest. Nous avons donc recueilli son témoignage – en chansons ! – dans ce court-métrage réalisé par Ican Ramageli. Depuis, Yao vient de perdre son emploi, renvoyé comme un mal propre, quelques temps après avoir montré cette vidéo à son patron qui a alors changé d’attitude à son égard. Patron qui lui a refusé pendant près d’un an un jour de congé hebdomadaire. Patron qui n’est même pas nommé et qui avait donné son aval à cette interview. Patron qui nie avoir vu cette vidéo et qui nie même l’avoir licencié, licenciement qui a eu lieu sous les yeux pourtant de témoins… Quand il m’a parlé pour la première fois de son parcours, Yao semblait attendre l’oreille qui allait l’écouter. J’espère qu’on pourra un peu l’entendre. PE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s